Internat Kyari


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 
Êtres Démoniaques [4/4]

AuteurMessage
Soga no Fujimi

avatar

I am the QUEEN

Nombre de messages : 105
Âge : 21

MessageSujet: Êtres Démoniaques [4/4]   Sam 30 Juil - 12:41

"J'ai faiiiiiiiiiiiiim ! "


feat. Kotetsu Kaburagi - FREE

Nom & Prénom : MISAMA Keigo
Âge : 22 ans
Race : Expire
Métier : Chef de la "Pâtisserie d'Or & d'Argent"
Nationalité : Japonais
Orientation Sexuelle :Bisexuel


Résumé de son Histoire & Caractère.
CARACTERE; Keigo est un homme plutôt excentrique. Devant ses clientes, c'est une personne affable avec un sourire dragueur mais derrière se cache un véritable démon. C'est Yoshimitsu, son colocataire, qui subit quotidiennement son courroux et arrive à l'apprécier. Car lorsqu'il s'énerve, c'est plus par vocifération et comique qu'autre chose. Souvent un peu vieux jeu et décalé de la technologie, il préfère allumer une cigarette et lire le journal dès qu'il rentre chez lui. Malgré le fait qu'il fait d'excellentes pâtisseries, il est extrêmement maladroit, se prenant régulièrement portes, murs, se coupant les doigts. Attendrissant, on ne peut s'empêcher de se moquer gentiment de lui bien que cela le mette en rogne. C'est aussi un bourreau de travail puisqu'il travaille ardemment afin que sa pâtisserie continue encore et toujours plus de faire des miracles. Ne supportant que peu sa famille qui l'a opprimé pendant son enfance, il n'a plus de contacts avec eux et reste très froid lorsqu'on lui parle de celle-ci.
Il aime; Hyun Jung, la pâtisserie, gueuler après tout le monde, fumer, le soleil, les jolies filles en maillot de bain (a), la France.
Il déteste; Arriver en retard, le salé, ses parents, la pluie, l'hiver, avoir faim, avoir trop de choses à faire, lire des romans compliqués.
HISTOIRE; Keigo est né à Kyôtô, la ville impériale calme et paisible. Il y grandit entouré de son grand frère ( de 2 ans son aîné), de sa grande sœur (de 4 ans son aînée) et de ses parents. Tous deux diététiciens, ils interdisaient le sucre de peur qu'ils ne grossissent. Cependant, interdire quelque chose à un enfant n'est jamais une chose simple et Keigo, à 5 ans, décida de se rebeller et vola plusieurs fois de la nourriture que ce soit dans des boulangeries ou des commerces en tout genre. Rapidement, il arrêta ses méfaits sous la réprimande de ses parents. Or Kei' plus particulier se sentait faible, pris de tremblements, de sueurs, d'anxiétés diverses. Il grandit sans rien ne changeât car ses parents disaient que l'hôpital ne servirait à rien pour quelque chose d'aussi futile. Ce ne fût qu'à 12 ans qu'on découvrit que tous ces symptômes n'étaient liés qu'à une chose; le manque de sucre. Ses parents l'ayant toujours privé, il possédait de nombreuses carences alimentaires précieuses. Les adultes décidèrent de lui en donner suffisamment sans pour autant le noyer dedans. A 13 ans, il entra pour une des premières fois dans une pâtisserie et goûta un gâteau qui le décidera définitivement à vouloir faire ce métier. Ce n'est qu'après avoir terminé son année scolaire qu'il se décide à en informer ses parents qui l'interdisent formellement de faire ce métier. Il n'a que 15 ans mais c'est l'âge des incertitudes, des rébellions et des amours diverses et variées. A 16 ans, bien qu'il ne soit pas du tout majeur (l'âge légal étant de 20 ans au Japon), il s'enfuit en Europe avec un ami . Ils y restent pendant trois ans durant lesquelles Keigo parvient à survivre grâce à divers jobs et allant à l'époque de pâtisserie. Il parvient à réaliser son rêve et revient au Japon non loin de ses 21 ans. Il commence son projet de pâtisserie qui prendra tout son temps, devant dormir et manger dehors. C'est Yoshimitsu qui l'aidera et lui proposera de devenir son colocataire. Grâce à lui, il réalise enfin son rêve et ouvre sa pâtisserie qui marche depuis désormais un an.



Lien(s).

SEONU Hyun Jung; Une jeune femme dont il est tombé amoureux ce qui est plutôt ridicule puisqu'elle n'a que 16 ans. Il l'a rencontré lors de ses vacances et lui apprend la pâtisserie le dimanche matin puisqu'elle rêve d'en faire son métier. Elle vient également l'aider dès que son emploi du temps scolaire lui permet. Il la trouve adorable et adore son caractère impétueux qui le ravit.
ITÔ Yoshimitsu; Son colocataire depuis près d'un an. Vu qu'il était revenu au Japon après un séjour en Europe et, en vue d'installer son restaurant, il a dû se contraindre à la vie en communauté. C'est toujours sur lui qu'il passe ses colères mais il l'apprécie vraiment. Ce qu'il ne sait pas c'est que Yoshi l'aime mais ne dit rien, sachant pertinemment qu'il aime Hyun Jung.


Dernière édition par Soga no Fujimi le Lun 15 Aoû - 20:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Soga no Fujimi

avatar

I am the QUEEN

Nombre de messages : 105
Âge : 21

MessageSujet: Re: Êtres Démoniaques [4/4]   Mar 2 Aoû - 11:07

Kisara N. Astov.


feat Miki de Vocaloid. - FREE

Nom & Prénom: Astov Kisara Natalia
Âge: 17 ans
Race: Succube
Métier: Étudiante
Nationalité: Russe
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle


Résumé de son Histoire & Caractère.
CARACTÈRE: Douce - Attachante - Banale - Rancunière - Naïve - Égoïste - Possessive - Adroite - Intelligente (d'autres caractéristiques à ajouter, libres au joueur)
GOÛTS: Les étoiles, la mer, le blanc, le poulet, la musique, les robes, chanter.
HISTOIRE: Kisara naquit en Russie, après que ses parents, tous deux des démons, aient divorcé. Ainsi, elle prit le nom de sa mère: "Astov". Cette dernière, prénommée Savanah, succube, avait quitté Evilis quelques semaines après qu'elle ait découvert sa grossesse. Pour éloigner son enfant de la cruauté et la violence de son mari, car il était un assassin rattaché à la mafia russe, Savanah décida d'élever son enfant seule. Mais en abandonnant à contre-cœur son amour pour Evilis, elle y perdit son cœur. Elle ne dit jamais à son époux qu'elle était enceinte. Du jour au lendemain, elle avait soumis une demande de divorce, et elle disparut dans la nature, donnant naissance quelques mois après à la petite Kisara.
Kisara ne connut pas d'énormes bouleversements dans sa vie. Elle déménagea tôt au Japon, pour le travail de sa mère. Elle se fit beaucoup d'amis, elle était sage, bien éduquée, et plus elle grandissait, plus elle prenait les traits de son père inconnu. Sa condition de succube était un véritable problème pour Kisara. (le joueur est libre de présenter sa manière dont Kisara a découvert sa nature) Mal dans sa peau, elle tenta deux fois de suicider, ne supportant pas sa nature consistant à vendre ses lèvres pour survivre. La musique l'aida à sortir de ses déprimes passagères. Depuis sa tendre enfance, elle chantait. Sous la douche, dans son lit, devant le miroir... Sa vocation primaire était d'être une cantatrice d'exception. un rêve de gamine qui s'estompa au fil du temps. D'autres priorités arrivaient, notamment le développement de sa nature qui la dégoûtait tant. Alors sa mère l'envoya à l'internat Kyari, sachant que là-bas, d'autres succubes pourraient aider Kisara à accepter sa race.



Lien(s).

Evilis L. Sophrän, son père. Mais elle l'ignore totalement. Pour Kisara, il ne s'agit que de son professeur d'arts, à la fois fascinant et effrayant.

_________________

"There's something inside me that pulls beneath the surface
Consuming, confusing
This lack of self-control I fear is never ending
Controlling, I can't seem"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soga no Fujimi

avatar

I am the QUEEN

Nombre de messages : 105
Âge : 21

MessageSujet: Re: Êtres Démoniaques [4/4]   Lun 15 Aoû - 20:40

" une bien mauvaise pioche "


ft. Busujima Saeko
High School of the Dead - FREE

    Nom & Prénom : Himeko Akie.
    Âge : 18 ans.
    Race : Succube.
    Métier : Étudiante.
    Nationalité : Japonaise.
    Orientation Sexuelle : Homosexuelle, malheureusement.


    Résumé de son Histoire & Caractère.

    c a r a c t è r e ;

    « La gentillesse est un luxe que je ne peux guère m'offrir. »

    C'est une phrase qu'aime répéter Akie pour la simple et bonne raison qu'elle résume à elle seule l'ensemble de sa personnalité. Comme cité, la gentillesse et la compassion sont deux notions inconnues à la jeune fille. Se montrer bonne et compréhensive, cela représenterait une forte perte de temps alors, Akie ne s'entête pas à essayer de prendre les gens avec des pincettes.
    Franche et décidée, capricieuse, égocentrique mais également manipulatrice à souhait. La demoiselle possède ses propres atouts (autre que sa plastique généreuse et irréprochable) pour arriver à ses fins et mettre les gens dans sa poche. Bien que ses manières soient plutôt douteuses, son charisme et son attraction indiscutable lui permettent d'avoir toujours le dernier mot.
    Akie a le pouvoir de faire céder n'importe qui avec un battement de cils, des paroles crues et teintées d'une savoureuse dose de rentre-dedans puis enfin cette merveilleuse capacité qu'elle a d'hypnotiser tout un chacun grâce à son imposante poitrine.
    Oui, Akie est superficielle, râleuse et vulgaire – dans son genre – mais en contrepartie de cela, elle se trouve être ô combien réfléchie et d'un sérieux à toute épreuve. De plus, sa pleine conscience quand à son pouvoir de séduction la rend particulièrement clairvoyante et, si la jeune fille aime à être entourée, ce sera avec une simplicité affligeante qu'elle réussira à démêler le vrai du faux chez ses interlocuteurs. Après tout, quitte à être entourée, autant que ce soit par des personnes qui méritent un minimum sa très haute estime.


    h i s t o i r e ;

    Akie n'a toujours vécu qu'avec sa mère succube qui s'était temporairement éprise d'un humain. Puis, une fois enceinte, cette dernière avait décidé que l'homme ne lui était plus nécessaire. Elle s'en était allé, sans un au revoir ni aucune autre formalité du genre et avait décidé sans la moindre crainte d'élever seule son unique fille. Rapidement, elle découvrit que l'enfant était succube également, ce qui ne put que la ravir encore plus.
    Akie aussi a toujours apprécié cette situation, ou presque. Elle considère son pouvoir d'attraction sur les gens comme le plus beau don que l'on puisse avoir. Il faut dire que cette nature l'a souvent aidé à se tirer de situation ô combien houleuses et a également entretenu et cultivé sa fainéantise. Depuis petite, Akie a prit l'habitude de s'entourer de gens qui sont entre ses mains comme des pions sur un échiquier. Elle les manipulent à son aise et grâce à eux, elle obtient réussite et mérite dans tout ce qu'elle entreprend, sans faire le moindre effort.
    C'est en usant de son pouvoir qu'Akie est toujours parvenue à exceller à l'école, jouant de son charme sur ses enseignants. Mais c'est aussi grâce à ce même don de séduction que la demoiselle s'est construit quelques intéressantes relations, pour son développement personnel ou alors dans l'unique but d'entretenir sa gourmandise.
    Sa mère n'a jamais vu d'inconvénients à cela, l'encourageant même à user et abuser de ses pouvoirs. Au final, Akie a toujours mené une vie bien insouciante et égoïste. Pourtant, il est une chose dans sa vie qui ne va pas. Une réelle catastrophe pour tout dire : son homosexualité. A cette orientation, son pouvoir de succube ne lui ait d'aucun secours. Son charme ne fonctionnant pas aussi bien sur les femmes que sur les hommes, Akie souffre de sa maladresse envers les demoiselle. Un réel blocage la tient loin de la gente féminine, un profond malaise qui la couvre de honte et lui donne l'impression d'être parfois une erreur de la nature alors, Akie n'a d'autre choix que de cacher ses tendances.
    Mais un cœur insatisfait depuis bientôt 18 ans, cela n'est pas sans laisser quelques séquelles... Ses 3 années passés à Kyari n'y ont d'ailleurs rien changé. Elle n'espère qu'une chose au fond : trouver une personne capable de lui faire évacuer toute sa frustration...



Lien(s).

Chô Kô Rara ;

Il semblerait qu'elle soit une personne chère à son cœur. Akie n'est pas du genre à faire dans les sentiments, pourtant, malgré la méfiance qu'elle lui avait témoignée lors de leur première rencontre, la succube s'était étrangement sentie attirée par Chô. Fait d'autant plus étrange qu'à l'accoutumé, Akie n'est guère séduite par les hommes, qui ne représentent pour elle que de vulgaires marionnettes. Pourtant, il s'avéra que Chô n'était pas un garçon et cette annonce fit s'installer le doute dans son esprit. En y repensant, se pourrait-il que ce soit de l'amour qu'elle ait ressentie envers cette chère amie au passé si mystérieux ? Elle ignore pourtant tellement de choses à son sujet, jusqu'à sa vraie nature.

Kazami Arie ;

Akie se considère un peu comme la jumelle maléfique de cette jeune fille d'un an sa cadette. Toutes deux sont des succubes et, bien que leur physique ainsi que leur nom soient plutôt semblables, rien dans leur caractère ou dans leurs origines n'est identique. Malgré qu'Arie soit plus jeune, Akie lui voue une certaine admiration, car elle a beau retourner la situation dans tous les sens, Arie est la succube modèle que la demoiselle a toujours rêvé d'être. Il est curieux d'ailleurs qu'une amitié ait pu naître entre elles à cause de la jalousie qu'Akie lui porte. Pourtant, cela renforcerait presque leur lien. Les deux jeunes succubes sont comme cul et chemises, malgré les quelques disputes et les leçons de morales qu'Arie se voit forcée d'infliger à son aîné en constatant son attitude puérile et capricieuse. Au final, elles s'aiment comme des sœurs et il est d'ailleurs presque impossible de les voir l'une sans l'autre.

_________________

"There's something inside me that pulls beneath the surface
Consuming, confusing
This lack of self-control I fear is never ending
Controlling, I can't seem"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soga no Fujimi

avatar

I am the QUEEN

Nombre de messages : 105
Âge : 21

MessageSujet: Re: Êtres Démoniaques [4/4]   Lun 15 Aoû - 20:41

"le mal, c'est le mal après tout "


ft. Gokou Ruri
Ore no Imouto ga Konna ni Kawaii Wake ga Nai - FREE

    Nom & Prénom : Kazami Arie.
    Âge : 17 ans.
    Race : Succube.
    Métier : Étudiante.
    Nationalité : Japonaise.
    Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle.


    Résumé de son Histoire & Caractère.

    c a r a c t è r e ;

    Aussi bizarre que cela puisse paraître, Arie est mentalement a l'opposé de tout ce qu'on pourrait attendre d'une succube. D'un naturel calme et réfléchit, l'adolescente faire preuve d'une grande maturité pour son âge et surtout pour son espèce. Elle possède une sagesse ainsi qu'une certaine serviabilité qui compensent largement la haine ultime et l'exécration totale qu'elle peut montrer vis-à-vis des humains.
    Elle les trouvent faibles et pathétiques, nourrit une rancœur profonde et tenace à leur égard et ne se gêne pas pour leur faire du mal. Pourtant, à moins de faire partie de cette catégorie abominable, vous n'aurez certainement jamais l'occasion de voir une Arie furieuse ou même méchante.
    Assez je-m'en-foutiste sur les bords, imperturbable... Très peu de choses dérangent la jeune fille. Cependant sa discrétion à la limite du mutisme, sa négligence à montrer la moindre émotion et son manque d'enthousiasme pour le train-train de la vie peut la rendre assez froide au premier abord, voir hautaine.
    Arie est on ne peut plus difficile à cerner, mais dès que l'on apprend à la connaître comme il se doit, c'est avec plaisir qu'on finit par se délecter de sa compagnie. Et même si la plupart du temps, ses pouvoirs d'attraction y jouent pour beaucoup dans le rapprochement d'autrui, la demoiselle ne compte pas de trop sur sa nature pour faire pencher la balance de son côté. Elle a simplement horreur de cela et préfère largement être entourée de personnes qui l'apprécient pour sa mentalité assez spéciale plutôt que pour sa plastique ensorcelante.


    h i s t o i r e ;

    Aucun des deux parents d'Arie ne possède un gêne succube ou incube. En vérité, la mère de la jeune fille se trouve être une nymphe à la beauté bouleversante et son père n'est autre qu'un vampire dont sa longue vie ne fut jamais bien mouvementée ou sanguinaire. Le mixage de ces deux créatures fit naître la jeune Arie, qui bénéficia de la beauté de sa mère et de la soif des humains de son père. Sauf qu'étant succube, le sang ne l'intéressait point, préférant largement vider les hommes de leur force, jusqu'à un certain point.
    Les parents de la jeune fille n'ont jamais pu mener une existence paisible à souhait. La nature vampirique du père y étant pour beaucoup dans le défaut qu'était leur destinée. On aurait pu considérer cet homme comme un "gentil vampire". Sa coexistence avec les humains ne lui était pas désagréable. Il se montrait toujours d'un naturel plutôt simplet et d'une générosité sans faille. Il était démon, certes, mais comme sa fille, aucune méchanceté ne semblait capable de gouverner son cœur qui ne battait pourtant plus. Après tout, il n'avait jamais voulu de sa transformation.
    Malheureusement, son besoin irremplaçable de sang humain était un lourd handicap et bien qu'à regret, le père d'Arie était dans l'obligation d'assouvir sa soif d’hémoglobine. La mort faisait donc partie du quotidien de la petite famille qui portèrent ce secret comme un fardeau un peu trop lourd. Le père d'Arie semblait de plus en plus triste et coupable de jour en jour et finalement, il décida de quitter sa femme et sa précieuse enfant pour leur permettre de vivre une vie plus heureuse.
    Un sacrifice bien inutile, car la jeune Arie commença à arriver à un âge où sa gourmandise de succube la titillait grandement. Elle le savait, elle se destinait à suivre les mêmes traces que son père. Arie n'avait d'autre choix que de vivre au dépend de sa faim des hommes, engendrant à son tour la mort. Et, même si sa mère n'était nullement traumatisée par ce pouvoir malsain, son amour maternel la rendant totalement aveugle et clémente, Arie ne pouvait supporter de continuer à faiblir de la sorte et à dépendre des humains pour réussir à survivre. C'est pour cette raison qu'elle se mit à détester les hommes et décida en âme et conscience de quitter à son tour sa pauvre mère pour lui éviter d'avoir à être témoin de sa perversité involontaire.
    L'internat Kyari se révéla alors être une bien agréable issue de secours. Depuis 3 ans maintenant, Arie n'a plus à cacher sa si détestable nature. Mais chaque victime qu'elle fait ne parvient qu'à agrandir son traumatisme un peu plus chaque jour, peu importe que sa cible soit bonne ou mauvaise. Le fait est qu'à chaque fois, elle se voit dans l'obligation d'ôter la vie.



Lien(s).

Chô Kô Rara ;

Arie entretient avec la jeune fille de très agréables relations. Toutes deux semblent sur la même longueur d'ondes, cherchant à fuir le mal que leur nature les poussent à engendrer à leur dépend. Leur caractère se trouve finalement assez similaire bien que différents dans le sens où Chô semble un peu plus enthousiaste par tout ce qui fait sa pourtant si triste vie. De plus, le fait d'avoir vécu toutes deux sous le même toit pendant bien un an a forcément resserré leur lien amical et leur compréhension mutuelle. Pourtant ces temps-ci, Arie semble sceptique. Chô Kô cacherait apparemment quelque chose, un secret qui aurait un lien direct avec son soi-disant vampirisme. Arie se souvient avec amertume de son père et de son devenir et c'est avec plus de doutes chaque jour qu'elle continue de se satisfaire de cette loufoque histoire de " vampire végétarien ".

Himeko Akie ;

Arie est tout le contraire de son aînée succube. Alors que celle-ci semble se complaire à blesser et à profiter de tout un chacun grâce à son attirance naturelle, Arie n'a de cesse de rester complètement outrée face à ce manque de sérieux et ce très léger sens des responsabilités. Pourtant, la demoiselle se trouve être très poche de son amie succube car même si toutes deux subissent leur don de façons clairement différentes, elles restent deux êtres d'une même race, ce qui a toujours un petit côté rassurant...
Aussi, malgré les chamailleries et les nombreuses incompréhensions qui règnent au sein de leur relation amicale, les deux jeunes filles ne se lâchent jamais d'une semelle, comme deux contraires qui s'attirent, leur complémentarité fait leur force et elles s'en amusent bien.

_________________

"There's something inside me that pulls beneath the surface
Consuming, confusing
This lack of self-control I fear is never ending
Controlling, I can't seem"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Êtres Démoniaques [4/4]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Êtres Démoniaques [4/4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Internat Kyari :: ~ Before the Story - HRP :: ● Les Personnages :: Personnages Prédéfinis-